Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 Nov

LE PLAN SEQUENCE AU CINEMA

Publié par Sandrine CHARAVY  - Catégories :  #SORTIR ET DECOUVRIR, #Atelier Audio-Visuel, #SUPER 8

La Cinémathèque Française nous a proposé un atelier sur le plan séquence. Revenons sur ce mouvement de caméra très technique qui aboutit sur de nombreuses scènes d'anthologie sur nos écrans.

 

C'est quoi un plan?

 

Pour comprendre le plan séquence, il faut déjà comprendre le terme de plan. Pour faire simple, un plan au cinéma, c'est la prise de vues qui se déroule entre le moment où la caméra commence à enregistrer et le moment où elle s'arrête. C'est donc ce qui se passe entre les deux consignes: "Ça tourne, action !" et "Coupez!". Un plan a une durée moyenne de quelques secondes.

 

Spécificité du plan séquence:

 

Un plan séquence est un plan qui inscrit la scène dans une unité temporelle. C'est un plan sans coupe qui intègre parfois plusieurs mouvements de caméra (panoramique, zoom...). Le plan séquence est donc très difficile à tourner car si une erreur se produit, il faut recommencer du début. De plus, ce plan ne permet pas de faire des champs contre-champs car cela entraînerait des coupes.

 

Les plans-séquences célèbres du cinéma:

 

Dans Una Giornata Particolare d'Ettora Scola (1977), on pénètre dans l'appartement d'Antonietta qui prépare sa famille nombreuse (comme le voulait l'endoctrinement mussolinien) à la venue d'Hilter à Rome en 1938. La caméra commence par nous montrer les immeubles, les habitants  accrochant les drapeaux aux fenêtres. Puis elle nous entraîne dans l'intimité de la famille en pénétrant chez eux, découvrant petit à petit les membres de la famille jusqu'à la surprise du petit dernier caché dans le lit des parents.

 

« Le plan-séquence est souvent confondu avec le plan long, un plan qui contient une scène complète dans un cadrage fixe1, »

Marie-France Briselance et Jean-Claude Morin, Grammaire du cinéma, Paris, Nouveau Monde, 2010, 588 p. (ISBN 978-2-84736-458-3), p. 507

Les plans-séquences célèbres du cinéma:

 

Dans Una Giornata Particolare d'Ettora Scola (1977), on pénètre dans l'appartement d'Antonietta qui prépare sa famille nombreuse (comme le voulait l'endoctrinement mussolinien) à la venue d'Hilter à Rome en 1938. La caméra commence par nous montrer les immeubles, les habitants  accrochant les drapeaux aux fenêtres. Puis elle nous entraîne dans l'intimité de la famille en pénétrant chez eux, découvrant petit à petit les membres de la famille jusqu'à la surprise du petit dernier caché dans le lit des parents.

 

L'extrait suivant est malheureusement coupé mais montre quand même le fonctionnement du plan séquence.

Autre plan séquence célèbre, celui d'Orson Wells dans A Touch of Evil (1958) où l'on assiste impuissant à la destruction annoncée d'un couple par une bombe posée dans leur voiture qui passe la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique.

Les plans séquences ne sont pas obligatoirement riches en mouvements de caméra comme nous le montre l'extrait du film US Go Home de Claire Denis (1994). Dans ce plan-séquence, on découvre le personnage d'Alain qui danse seul dans sa chambre sur une musique rock. Le choix de ce plan l'enferme dans le cadre comme il est enfermé dans sa chambre et nous met dans une position de voyeur. Nous l'observons en train de danser sans qu'il sache que nous soyons là. Ce n'est qu'à la fin de la scène, quand le plan suivant arrive et que nous découvrons que sa sœur l'observait aussi que nous comprenons que nous étions complices de cette scène intime.

 

 

Commenter cet article

Archives

À propos

Ce blog pédagogique est adressé aux élèves du lycée Jacob Holtzer mais également aux parents qui souhaitent découvrir les différentes activités menées en classe et les projets proposés aux élèves de la cité scolaire.