Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 Sep

LE ROLE DE LA MUSIQUE AU CINEMA

Publié par Sandrine CHARAVY  - Catégories :  #SUPER 8, #Atelier Audio-Visuel

« Quand on entre dans un film, la musique frappe à la porte, elle doit préparer le spectateur
et sortir sans faire claquer la porte, sur la pointe des pieds » (Ennio Morricone)

Les premiers films des frères Lumière ont été diffusés dès 1895. Ces films étaient muets et la musique entendue alors était jouée en direct par un orchestre. Le rôle de la musique n'était pas ici d'accompagner l'image mais de rassurer les spectateurs qui se trouvaient dans une salle noire et de couvrir aussi le bruit du projecteur.

 

Rapidement, les réalisateurs se sont rendus compte que la musique pouvait avoir un rôle important (créer une ambiance, accompagner une action...) et nombreux compositeurs ont ainsi écrits des morceaux originaux.

 

Le premier film parlant "Le Chanteur de Jazz" (1927) et les films suivants vont alors donner à la musique une réelle place. En effet, la musique est un outil puissant au service de l'image. Elle suscite chez les spectateurs des émotions (peur, tristesse). A la musique de joignent aussi les bruitages.

 

Il faut distinguer deux types de musique dans un film:

 

- la musique diégétique, c'est à dire la musique qui est propre à l'histoire, celle que le personnage entend ou écoute (c'est le cas de Didi de Khaled dans l'extrait de Cario Diario de Nanni Moretti). Dans ce passage, le personnage écoute un tube des années 90. 

 

- la musique extra-diégétique que seul le spectateur entend.

 

Autre concept important quand on parle de cinéma; celui de leitmotiv (ou de thème principal). Dès les premières notes jouées, on reconnaît le film. Ce thème principal peut être associé par exemple à un personnage, un lieu, une ambiance...comme les extraits suivants dont nous avons parlés ensemble.

Parfois, c'est l'image qui va se "caler" sur la musique et suivre le rythme. Disney a en effet réussi une véritable prouesse en créant Fantasia en 1940. Les huits extraits musicaux entendus dans le film sont joués par l'orchestre de Philadelphie sous la direction de Leopold Stokowki et le film est sans dialogue (à l'exception du chef d'orchestre et de Mickey). Les images sont là pour accompagner la musique classique.

Dans certains films, le choix de la musique ne correspond pas forcément à ce qu'on voit à l'écran et pourtant... Kubrick fait le choix d'une valse straussienne, au rythme régulier et ternaire pour accompagner son Odyssée de l'Espace (A Space Odyssey) en 1968. La musique associée aux images donne une réelle impression d'apesanteur.

De son côté, Tarantino choisit une musique qui démarre avec des accents espagnols avant de devenir plus disco pour son duel final dans Kill Bill. Les deux héroïnes se retrouvent face à face dans la neige, dans un jardin clôturé et on pense alors à une corrida, un duel sans merci qui finira par la mort d'une des deux protagonistes.

Voici un lien qui explique le rôle et les différentes fonction de la musique au cinéma (distribué lors de la dernière séance d'atelier).

Commenter cet article

Archives

À propos

Ce blog pédagogique est adressé aux élèves du lycée Jacob Holtzer mais également aux parents qui souhaitent découvrir les différentes activités menées en classe et les projets proposés aux élèves de la cité scolaire.